La Mona Lisa

Cette année, la « Mona Lisa » 28 km avec 1300 m+ va concentrer un plateau exceptionnel de coureurs, et davantage chez les femmes que chez les hommes. L’épreuve rapporte 1 point à « Ultra-Trail du Mont-Blanc »

Chez les femmes, Marie-pierre, la Nesmysienne, viendra essayer de ravir un premier titre après une 13ème place au scratch de L’UTMBN en 2018. Époustouflante en début de saison, après son podium à l’Ile d’Yeu dans sa catégorie M2 , mais tout reste à montrer.

Autres traileuse à enflammer les pronostics, la Nesmysienne Virginie est spécialiste de l’UTMBN mais saura-t-elle faire face à la verticalité des causses, nous le saurons très vite ?

La troisième Nesmysienne, Véronique a remporté toutes ses courses de préparation, Spécialiste des pentes raides, elle fera partie des prétendantes au podium.

Catherine, notre dernière favorite a dù renoncer en cours de préparation. Les dernières infos

du journal l’équipe font état d’une reprise progressive et individuelle de l’athlète.

Chez les hommes, même si la densité sera moindre, il y aura un beau plateau, notamment grâce à la présence de Philippe que l’on ne présente plus car il est incontestablement le numéro 1 sur l’UTMBN Il sera le favori ! mais il devra se méfier de l’autre Nesmysien Nicolas, deux fois 3ème sur l’UTMBN en 2016 et 2017.

Il ne faudra pas oublier non plus Denis et Hugues celui qui partage la vie de la grande vedette Nesmysienne Betty T, capables tous les 2 de sortir le grand jeu, ainsi que le revenant Daniel.

À suivre spécialement, le mano à mano des beaux frères Eric et Thierry. Présents sur tous les terrains, Ils sont capables également d’un podium sur ce type de course.

Les organiseurs regrettent la blessure de Dédé et espèrent qu’il se remette rapidement

pour revenir encore plus fort en 2020.

72 vues